Mon cher Kacvey,

Dans le stratosphère de la toile digitale, se promène un badaud se nommant Sach Dam à la recherche de la main d’oeuvre bon marché pour un travail de nature à peine indécente et loin des regards indiscrets des mangeurs de riz de la Cité Tonlé Buon Mouk. Sur la suggestion d’un Sass Sâr qui lui a filé secrètement une adresse, Sach Dam ouvre son téléphone portable, compose l’adresse et envoie un message au type en question qui, sur la toile, se nomme Endir.

Et le chat commence:
Sach Dam: J’ai un marché pour toi.
Endir: Du pognon?
Sach Dam: Oui. Autant que tu veux si tu exécutes bien.
Endir: Dis-le.
Sach Dam: Peux-tu faire augmenter le “like” dans mon fessebouq?
Endir: Rien de plus facile. Ici, one ne fait que ça; c’est notre gagne-pain.
Sach Dam: Je veux qu’il monte jusqu’à millions.
Endir: Même dépasser Zukerberg ou Marion Rivera?
Sach Dam: Pas jusque-là quand même. Mais certainement dépasser le Srok Barang, et de loin.
Endir: 3, 4, 5 millions jusqu’à ce qu’il dépassse toute la population de ton pays, alors?
Sach Dam: Pourquoi pas? Chiffre c’est chiffre. Personne ne vérifie.
Endir: Pas de problème. J’ai des mecs qui n’ont pas de travail mais ont faim. Quand est-ce que tu le veux?
Sach Dam: Avant la fin du weekend.
Endir: Oh, la, la! c’est costaud ça! Si tu veux si vite, je dois aussi faire appel à mon pote Alinam! A 2 on ira en vitesse TGV!
Sach Dam: Démerdes-toi. Tout ce que je veux c’est des millions avant la fin du weekend.
Endir: Mais ça va te coûter cher, car Alinam sera en sous-traitance.
Sach Dam: Qui te dit de me parler d’argent?
Endir: Le Sass Sâr. Mais comme je ne te connais pas encore, je prends mes propres précautions.
Sach Dam: Alors, tu le fais ou pas?
Endir: Deal! Mais je veux “cash”, billet vert, tu comprends? Pas de trace que ce soit!
Sach Dam: 50% maintenant, le reste l’heure qui suit la fin du weekend.
Endir: Comment “50% maintenant”? On est sur la toile, non?
Sach Dam: Je sais. Dans 2 heures quelqu’un frappera à ta porte avec une enveloppe.
Endir: T’es efficace, toi! Je commencerai dès que j’aurai l’eneveloppe.
Sach Dam: C’est cool!
Endir: OK! Laisse ton fessebouq ouvert, et tu verras les “like” qui montent en flèche! Et si une heure après la fin du weekend, pas de 2ème enveloppe dans ma main, ton fessebouq aura la grande fessée de la toile. Capisce?
Sach Dam: Endir, je t’aime!
Endir: Moi, non plus.

=====

Mise à jour: 2 août 2016
Eh bien, le mec revient encore avec encore plus d’absurdité et de couillonnade que rapporte The Cambodia Daily:

After Murder, Hun Sen’s Foreign Facebook ‘Likes’ Surge